En 1923, pendant les jours d’hyperinflation de la République de Weimar, l’Allemagne a émis son billet de banque la plus élevé : cent mille milliards de marks.

À partir de 1914, la valeur du mark chute. Le taux d’inflation a augmenté après la fin de la Première Guerre mondiale et a atteint son point culminant en octobre 1923. L’hyperinflation au sein de la République de Weimar a été une période de trois ans en Allemagne entre juin 1921 et janvier 1924. La monnaie avait alors perdu toute sa valeur. Une brouette pleine d’argent ne pouvait même pas acheter un journal.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais qu’est-ce que l’hyperinflation ?

L’inflation se produit lorsqu’une monnaie est dévaluée et que son pouvoir d’achat diminue avec le temps. Cela entraîne invariablement des conséquences. Le coût des produits et des services augmente, ce qui affecte le niveau de vie et peut conduire une nation à la pauvreté. Aujourd’hui, l’inflation est contrôlée par les banques centrales qui gèrent la valeur des monnaies fiduciaires en ajustant l’inflation conformément aux politiques internes. L’hyperinflation est tout simplement une situation où la dévaluation de la monnaie est excessive et incontrôlable. La cause directe de l’hyperinflation est une augmentation accélérée de l’offre de monnaie pour répondre à certaines demandes. Il pourrait également s’agir d’une croissance excessive de l’argent fourni à une seule économie par le biais de l’impression monétaire imposée par les banques centrales ou les gouvernements

Pendant la majorité du 20e siècle, la plupart des nations ont adhéré à l’étalon-or. Il s’agissait d’un étalon international maintenu principalement à des fins de change. Toutes les devises étaient adossées à des métaux précieux et, par conséquent, étaient des devises de matières premières.

 

 

 

 

 

 

 

 

En Allemagne, la monnaie s’est stabilisée en novembre 1923 après l’annonce de la création du Rentenmark (1). Le 30 août 1924, le Rentenmark est remplacé par le Reichsmark. En plus des émissions du gouvernement, des émissions d’urgence de jetons et de papier-monnaie, connues sous le nom de Kriegsgeld (argent de guerre) et Notgeld (argent d’urgence), ont été produites par les autorités locales.

En 1914, une émission du papier-monnaie connu sous le nom de Darlehnskassenscheine (notes de fonds de prêt) apparait. Celles-ci circulaient parallèlement aux émissions de la Reichsbank.

N’ayant aucun moyen de payer en or ou en devises adossés à des réserves, l’Allemagne a fait fonctionner les presses, provoquant l’effondrement de la valeur du Mark. L’inflation s’est aggravée entre 1920 et 1922, connaissant en 1923 sa pire baisse.

En octobre 1923, l’Allemagne a connu une hyperinflation de 29 500 % (environ 21 % d’intérêt par jour). Historiquement, ce taux d’inflation sur un mois n’a été dépassé que trois fois : la Yougoslavie (1994), le Zimbabwe (2008) et la Hongrie (1946).

Pendant l’hyperinflation, des coupures de plus en plus élevées de billets de banque ont été émises par la Reichsbank et d’autres institutions (notamment la compagnie de chemin de fer Reichsbahn). Le Papiermark a été produit et distribué en très grandes quantités. L’hyperinflation a culminé en octobre 1923 et les coupures de billets ont atteint cent mille milliards de marks. À la fin de l’hyperinflation, ces billets valaient environ 5 livres sterling ou 24 dollars américains…

 

Pour en savoir plus

Hyperinflation de la République de Weimar: Hyperinflation, République de Weimar, Allemagne, Traité de Versailles, Les Conséquences économiques de la paix Broché –
de Frederic P. Miller

N.B. :

  1. Bien que la monnaie s’est stabilisée, le Rentenmark n’est entré en circulation qu’en 1924.