Héritage de fer et d’acier

David

Héritage de fer et d'acier

Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux véhicules, avions et navires étaient littéralement devenus des encombrants.

Fer de lance des forces mobiles, une bonne partie devint alors vétuste et inutile. Qu’en est-il advenu ?

Orages d'acier

Ce conflit a été celui de la technologie. Au début de la guerre, la plupart des camps utilisaient des avions de chasse à propulsion, mais à la fin du conflit, des avions tels que le Me 262 allemand à réaction et le Gloster britannique entraient en service.

De nombreux véhicules, avions et navires ont été vendus à la ferraille, dépouillés de pièces de valeur et fondus car des métaux comme l’aluminium pouvaient être réutilisés.

Construits selon des exigences spécialisées, ils sont rapidement devenus obsolètes. Cela a entraîné la mise au rebut d’une énorme quantité d’équipements à la fin des combats.

Rebut et recyclage

En Allemagne, l’ampleur de la mise au rebut était similaire, sinon plus intense, car l’économie ravagée avait désespérément besoin de matières premières. De plus, une grande partie de l’armement allié était dispersé dans le monde entier et il était tout simplement trop coûteux de tout expédier à la maison.

Certaines jeeps américaines abandonnées aux Philippines ont d’ailleurs été réutilisés comme des petits bus. Certains ont été néanmoins conservés et améliorés à l’instar du char américain M4 Sherman. Même au début des années 1960, le char a été modifié par les Israéliens.

Après match

Plus étonnant, du matériel militaire. a été vendu aux particuliers. L’acteur John Wayne a acheté un navire de classe YMS-1. C’était un dragueur de mines de 136 pieds de long et il l’a dirigé pendant les 17 dernières années de sa vie.

Le stock excédentaire a aussi été vendu aux pays du tiers monde (cf. P-51 Mustang). Ailleurs, des véhicules militaires ont été convertis à un usage agricole : en Australie, les chars britanniques Matilda et des chars Sherman ont été utilisés pour labourer les champs.

Mais parmi les nombreux véhicules, navires et avions, ceux placés dans des musées pour être préservés, ou érigés en monuments commémoratifs à travers le monde, continuent à nous parler intemporellement de cette époque.

Lagon de ferrailles

Les îles Truk dans le Pacifique sont le plus grand cimetière marin de matériels de guerre du monde. Lors de la Seconde Guerre mondiale, c’était la principale base du Japon. En 1944, les Américains ont lancé une attaque décisive. L’arsenal de guerre a coulé au fond de la lagune.

La plupart des épaves ont été laissées intactes pendant près de 25 ans, car les gens craignaient de déclencher les milliers de bombes coulées. En 1969, l’océanographe Jacques Cousteau et son équipe ont exploré le lagon de Truk.

Matériels militaires reconvertis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *