Le 1er novembre 1463, David II Comnène est exécuté. Il était le dernier empereur de Trébizonde. Après la chute de Constantinople, l’empire de Trébizonde devient le successeur de l’Empire byzantin. La prospérité de l’Empire romain d’Orient est déjà loin derrière, et il ne va régner que trois courtes années.

En 1458, David II est contraint à accepter la vassalisation par les Ottomans. Il espère pourtant se libérer de leur joug en formant une coalition militaire avec les États d’Europe occidentale. Trébizonde sera assiégé par Mehmet II. Là, il se voit offrir une offre de reddition.

 

David est embarqué avec sa famille sur un navire turc en direction de Constantinople, puis d’Andrinople. Là-bas, des domaines lui sont réservés. Un prétexte d’un complot à travers une lettre compromettante de Théodora permettra à Mehmet II de se débarrasser de l’empereur déchu.

En 1463, accusé d’avoir pris part à ce complot, il est arrêté. Pour mettre un terme à la dynastie des Comnènes, David est condamné à mort, mais on lui promet la vie sauve s’il se convertit à l’islam. Comme il refuse, lui et ses fils sont tués le 1er novembre 1463 à Constantinople.

L’impératrice Hélène se retire hors de la ville et inhume en secret les corps de son époux et de ses fils, malgré l’ordre du sultan de les voir dévorer par les corbeaux et les chiens. Elle meurt, dit-on, de chagrin quelques jours plus tard.

Quelques cartes pour situer les événements

 

Références des illustrations utilisées

1) Église Sainte-Sophie de Trébizonde
2) Un manuscrit grec du XIVème siècle représentant des soldats grecs byzantins de l’Empire de Trébizonde.
3) Cartes Larousse
4) Gravure de Trébizonde

Pour aller plus loin

“Le monde byzantin. Tome 1 – L’Empire romain d’Orient”. Ouvrage collectif de Bernard Bavant, Denis Feissel, Bernard Flusin, Jean Gascou, Jean-Pierre Sodini.
“Les Byzantins”, Alain Ducellier.