FTSBkuBXoAApqut-removebg-preview-transformed
d

Les sculptures expressives de Naumbourg

Ces sculptures sont les figures de donateurs de la cathédrale de Naumburg en Allemagne.

Il s’agit de douze sculptures grandeur nature, les  « Primi fundatores », créées par le Maître de Naumburg jusqu’en 1249. L’expressivité dans les traits y est remarquable.

Elles ont été installées immédiatement avec la construction du chœur occidental. L’origine des figures et leur fonction concrète font toujours l’objet de discussions controversées.

Cathédrale d’artisans

Nichée dans le bassin de Thuringe, la cathédrale de Naumburg, dont la construction débuta en 1028, s’impose comme une alliance unique entre une structure romane et deux chœurs gothiques. Elle illustre la transition entre ces deux styles majeurs.

Art

Les modèles réels des personnages ont vécu deux siècles avant le Maître de Naumburg. Mais l’individualisation de telles figures était inhabituelle pour l’époque, et ce sans pour autant être des portraits.

Art

Une grande abondance de détails contemporains – historiquement documentés – sont bien visibles. Vêtements, armes, coiffure, même les plus petites applications peuvent être retracées dans la mode du XIIIe siècle.

Art

Pourquoi les représenter ? Car ils ont déterminé le destin politique de la Saxe et de la Thuringe en tant que comtes et margraves au XIe siècle. Cependant toutes les figures ne peuvent pas être identifiées avec certitude.

Au milieu du XXe siècle, Uta est devenu l'un des prénoms de filles allemands les plus populaires. L'écrivain Umberto Eco en fera son éloge dans son "Histoire de la beauté".

Walt Disney a utilisé l’image d’Uta comme modèle pour la marâtre maléfique dans son célèbre conte de fées “Blanche-Neige et les sept nains” de 1937.

Art

Reglindis a le rôle le plus distingué parmi les donatrices. Sa figure représente le rare cas d’une sculpture avec un visage humain riant, créée dans un endroit proéminent d’une église du haut Moyen Âge.

Art

Ici, c’est le margrave Ekkehard II. Avec sa mort en 1046, le lignage masculin des Ekkehardins s’éteint. L’importance de la dynastie est révélée par le fait que l’empereur Henri III a personnellement assisté à ses cérémonies funéraires à Naumburg

Art

Sur le côté gauche du polygone apparaît un comte Dietmar, dont l’inscription révèle en outre qu’il a été “occisus”, c’est-à-dire tué.

Les personnalités les plus importantes du donateur se font face par paires. Ils appartiennent à la famille des Ekkehardins, qui au début du XIe siècle, en tant que margraves de Meissen, étaient la famille noble la plus puissante de la périphérie orientale de l'empire.

“Celui qui a visité dix fois une cathédrale a vu quelque chose ; celui qui a visité une seule fois dix cathédrales n'a pas vu grand-chose.”
Sinclair Lewis

Restons en contact