Nördlingen, la ville cratère

David

Nördlingen, la ville cratère

L'astroblème

Derrière ses fortifications, l’église Saint-Georges est en partie constituée de suévite, une roche formée par l’impact d’une météorite.

Des parties de l’église Saint-Georges et de son clocher de 90 m sont constituées de brèche d’impact suévite. Sur cette image, on observe des pierres de construction en suévite naturelle (A), en suévite synthétique (B) et en grès (C).

Un tel matériau est donc tombé du ciel ? Un phénomène géologique très particulier s’est formé sur cette ville de Bavière dans l’arrondissement de Danube-Ries, et d’autant plus sur la Route romantique. Une telle prédestination ne s’invente pas.

"La foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit"

Il y a 15 millions d’années, une météorite a touché la Terre, en Bavière. Il s’agit de l’astroblème « Nördlinger Ries ». D’une superficie de 1 749 km2, le géoparc de Ries, situé entre les juras franconien et souabe, est reconnu comme patrimoine géologique par l’Unesco.

Ftp3xiEXwAALLXp

Mittelalterlich

Mais pourquoi Nördlingen est restée intacte ? Sa situation au carrefour de deux grandes routes commerciales (Francfort/Wurtzbourg-Augsbourg et Nuremberg-Ulm) en ont fait un centre commercial important.

Cependant, la guerre de Trente Ans a drastiquement modifié la situation et les routes commerciales. En outre, la population a subi de lourdes pertes. On compte 8 709 habitants avant 1618, il n’en restera plus que 4 350 en 1652.

Il a fallu attendre 321 ans, en 1939, pour que le nombre d'habitants de 1618 fut de nouveau atteint. Toutes les informations proviennent du Stadtmauermuseum de Nördlingen. Photographies : Marta Gonçalves, Romantische Straße Touristik AG et Stadtmauermuseum.