Restauration ou reconstruction, le choix d’Arthur Evans

David

Comment qualifier le travail de l’archéologue Arthur Evans ? 

Pionnier anglais dans l’étude de la civilisation égéenne, notamment à Cnossos en Crète, ses travaux d’exhumation sont néanmoins peu académiques et la restauration a un aspect de reconstruction.

 

01

Contrairement à une idée répandue, Arthur Evans n'a pas « découvert » Cnossos
ni la civilisation minoenne, bien qu'il lui ait donné son nom.
Des voyageurs avaient déjà identifié les ruines que l'on connait à partir de descriptions classiques.

02

Des fouilles expérimentales y furent entreprises en 1878 par Mínos Kalokerinós. Après quelques découvertes, les autorités locales ont empêché qu'on aille plus loin. Ils craignaient une expropriation par les Turcs (qui régnaient toujours sur la Crète).

03

Une fois installé, Arthur Evans va procéder à des fouilles au printemps 1900, deux ans après que la Crète eut obtenu son indépendance de l'Empire ottoman.

04

Les ouvriers embauchés par Evans vont notamment nettoyer la salle dite du trône et des murs avec des fresques peintes, apparemment intactes depuis plus de 3000 ans. Au cours des quatre années suivantes, la majeure partie du site de dix acres sera fouillée.

05

Ses méthodes ont fait l'objet de critiques depuis sa mort. Cela est dû en partie aux normes de son époque. Interprétations erronées, salles réinventées, controverse sur l'enregistrement des preuves.

06

La justification se trouve, en autres, dans la conservation du site.
Les éléments structuraux, tels que les colonnes qui soutiennent
le grand escalier, étaient faits de bois qui avait depuis longtemps
pourri. Ils ont été remplacés par des versions en ciment.

07

Cependant, Evans est allé bien au-delà avec une restauration de nombreux éléments qui n'avaient pas survécu, comme l'aménagement des étages supérieurs des ailes Est et Ouest.

Si le problème d’interprétation se pose encore, Arthur Evans a tout de même mis en lumière une civilisation complexe. L’archéologue décède le 11 juillet 1941.

 

Pour en savoir plus sur le sujet : lhistoire.fr/sir-arthur-eva

 

L’histoire méconnue de l’archéologue Minos Kalokairinos au palais de Cnossos : grecehebdo.gr/culture/archeo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *