Runes, patrimoine culturel

David

Runes

Inscriptions runiques en Suède

Les runes constituent un patrimoine culturel important.

Les inscriptions runiques sont des mémoriaux linguistiques uniques qui remontent à près de deux mille ans.

Hors des milieux universitaires, la plupart des Suédois associent l’écriture runique et les pierres runiques principalement à l’ère des expéditions vikings, mais les runes ont été utilisées aussi bien avant qu’après cette période.

FfIHlOBWIAABntz
Rune stone, Badelunda, Västmanland

L'inscription dit : "Folkvid a élevé toutes ces pierres en mémoire de son fils Heden, le frère d'Anund. Vred a taillé les runes".

FfIH_LpXkAMbpBC
Rune stone, Kungshållet, Kjula, Södermanland

L'inscription dit : "Alrik, le fils de Sigrid, a élevé la pierre en mémoire de son père Spjut, qui avait été à l'ouest, brisé et combattu dans les cantons. Il connaissait toutes les forteresses du voyage ( ?)".

FfIHVa2XgAERACI
Rune stone, Hassmyra, Fläckebo, Västmanland

L'inscription dit : "Le bon laboureur Holmgöt a fait élever (la pierre) à la mémoire d'Odendisa, son épouse. Il n'y aura pas de meilleure maîtresse de maison à Hassmyra, qui s'occupe du domaine. Rödballe a gravé ces runes. Odendisa était une bonne sœur pour Sigmund".

mischa-bachmann-524008-unsplash.jpg

L’interprétation des runes sur des pierres gravées et la mise en contexte de leur message nécessitent des connaissances spécifiques.

Étudier, comprendre et préserver. Un travail de longue haleine qui a réellement commencé au XVIIe siècle et s’est intensifié au XIXe siècle.

Pour ce faire, le groupe “Runverket” aide à cette compréhension. Il fait partie de l’Office national des antiquités suédoises.

Lancé au début des années 1880 par l’antiquaire Hans Hildebrand, cette étude est devenue un groupe de travail interdisciplinaire à part entière.

Les inscriptions se trouvent non seulement sur des pierres dites runiques mais aussi dans des bâtiments et sur des objets en métal, en os et en bois. On en comptabilise plus de 4 000 en Suède. L'ouvrage "Sveriges runinskrifter", publié en 1900, les répertoria consciencieusement.

Contrairement à de nombreux autres documents historiques, elles sont presque toujours des sources originales contemporaines de la réalité qu’elles décrivent.

Déjà au XIXe siècle, de nombreuses méthodes différentes ont été testées pour documenter les inscriptions runiques.

La photographie a également été adoptée très tôt, et des expériences ont été réalisées avec différents types de moulages en plâtre et même en béton.

La gravure doit souvent être observée sous différents types d’éclairage, et les doigts ont souvent été la meilleure aide pour déterminer ce qui a été gravé.

Les inscriptions sur les objets doivent presque toujours être lues au microscope.

Aujourd'hui, les méthodes traditionnelles d'examen peuvent être complétées par des moyens modernes tels que la radiographie numérique, le balayage 3D et la photographie. Chaque année, de nouvelles découvertes d'inscriptions runiques, inconnues jusqu'alors, sont faites sous différentes formes. Les pierres runiques apparaissent le plus souvent à la suite de travaux agricoles ou de rénovations d'églises, tandis que les objets non fixés portant des inscriptions sont souvent découverts lors de fouilles archéologiques.

Au XVIIIe siècle, l'intérêt pour les runes a diminué, mais il a été ravivé avec le mouvement romantique national suédois au XIXe siècle. Cependant, les descriptions des pierres runiques publiées à l'époque n'étaient pas toujours à la hauteur des normes scientifiques. L'interprétation peut aussi prêter à confusion. Lorsque le toit de l'église de Hög a été rénové en 2000, on a découvert des runes gravées sur certaines poutres. La supposition de runes magiques était mauvaise. Il s'agissait, en fait, d'un moyen de numérotation.

Sur cette photographie (1928), on peut voir Harald Faith-Ell et Elias Wessén recouvrir les tracés des lignes avec de la peinture.

Les pigments vifs qu’on peut voir n’ont évidemment pas perduré. Leur conservation est encore sujet à discussion.

Les runes constituent un patrimoine culturel important.

Beaucoup de gens associent l’écriture runique et les pierres runiques principalement à l’ère des expéditions vikings, mais les runes ont été utilisées aussi bien avant qu’après cette période.

Toutes les informations de cet article proviennent de la "Swedish National Heritage Board".

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *